Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SAUVONS ROUBAIX

SAUVONS ROUBAIX

Blog de Khader Moulfi pour commenter et créer l'actualité tous azimuts, de manière caustique et décalée, de Roubaix et ses habitants (es), sans langue de bois et sans occulter les sujets qui fâchent. Diligenterie, Vandierie, Duboiserie, Roubaignots-Garous, béni-oui-oui, alimentaires, girouettes, ... Seront de la fête en attendant, 2020, date fatidique de l'hystérie politicarde de céans !!! Accessoirement, lanceur d'alerte (s) et procédurier d'intérêt général...

Débat Delbar Vs Amrouni sur France 3 Nord Pas-de-Calais : Sauvons Roubaix défait le match !!!

Bin j'amortis l'illustration, sous toutes ses déclinaisons, sinon à quoi ça sert que mon pote se décarcasse (petit emprunt à Ducros pour bien assaisonner les salades politicardes) !!!

Bin j'amortis l'illustration, sous toutes ses déclinaisons, sinon à quoi ça sert que mon pote se décarcasse (petit emprunt à Ducros pour bien assaisonner les salades politicardes) !!!

Petit hommage à Eugène Saccomano, même si je ne suis pas footeux, plutôt un très vilain moqueux d'gins (quoique je fus, très longtemps, un admirateur de l'équipe nationale du Brésil qui était composée de véritables virtuoses du ballon rond mais, aussi, de ses charmantes et dynamiques supportrices au rythme de la batucada), car j'aime bien ce personnage inspiré, à ses débuts, par les commentateurs de football des radios brésiliennes, qu'il a su adapter en français (langue moins chantante et aérienne).

Faute de temps mais, surtout, de motivation (ah sacrée procrastination quand tu nous tiens !!!), j'ai ajourné mon analyse à froid du débat télévisé Guillaume Delbar Vs Doc Amrouni diffusé, le lundi 15 juin 2020 à 19H00, sur France 3 Nord Pas-de-Calais, afin de vous décrypter les annonces et réponses des deux candidats finalistes, pour le second tour des municipales 2020 à Roubaix qui, en plus d'être grand-guignolesques, paraissent interminables en raison du "covid-19" mais, franchement, dans notre commune, deux tours à 8 jours d'intervalle, c'est déjà l'enfer, alors je vous laisse imaginer à plus de trois mois (?).

Avant de développer, je vous recommande de regarder la vidéo du débat ci-dessous...

Préalablement aux échanges, entre les deux candidats, lancement d'un petit reportage, sur la ville la plus pauvre de France, avec des chiffres très alarmants mais avérés que l'on connaît fort bien, malheureusement : 31,80% de chômage (ce qui devrait s'accroître avec le confinement et la poursuite de l'état d'urgence sanitaire), 44,30% (sur)vivant sous le seuil de pauvreté, 22,50% de participation au premier tour des municipales roubaisiennes ... Avec une population de 96990 habitants selon le recensement de 2017 (très légère augmentation de 0,85% en six ans) dont la moitié est âgée de moins de 30 ans, et cetera. 

Puis, la journaliste Virna Sacchi demande, à chacun de ses invités, de proposer une photo qui, selon eux, représenterait le mieux Roubaix. Et, on assiste, aussitôt, à deux définitions de Roubaix radicalement opposées car, le maire-sortant opte, instinctivement, pour l'incontournable Parc Barbieux, tandis que le dentiste-orthodontiste-tête de liste pour un cliché mettant en scène trois personnes (un enfant, une adolescente et un jeune adulte) auquel il donne une interprétation basée, exclusivement, sur l'émotionnel et les faux-symboles éculés de la bien-pensance quasi-caricaturale, très cucul la praline en somme. 

Si l'on faisait un sondage, je suis persuadé qu'une très large majorité choisirait, également, le Parc Barbieux (et bibi aussi) car ce n'est pas que le "Beau Jardin", à nouzote, c'est notre madeleine de Proust puisque beaucoup d'habitants y ont fait leurs photos de mariage et autres (communions, ...), y ont eu leurs premiers rendez-vous galants, y ont tenté de brûler leurs calories via des footings suivis d'exercices physiques complémentaires, ...Et, leurs enfants, leurs petits-enfants et ainsi de suite y ont reproduit la même chose.

Sur ce point précis, Guillaume Delbar démontre qu'il est un vrai Roubaignot. Karim Amrouni venu, initialement, pour figurer sur la liste de René Vandierendonck dit "Vandie", en mars 2008, ne s'est installé professionnellement, dans la commune, qu'en novembre 2008 (soit huit mois après être devenu adjoint), sans y résider durant ces 12 dernières années. 

On aurait tant aimé savoir pourquoi ???

C'est assez caractéristique des gens n'ayant pas un ancrage suffisant dans un pays, une ville, ... Que de vouloir "faire table-rase du passé", en s'évertuant à le substituer par des formules creuses emplies de bons sentiments et, pour les plus radicaux, de termes identitaires tels que "racisés", "décolonisés" & Co. Ce qui explique son choix photographique qui n'aurait pas été, gageons-le, celui de la plupart des Roubaisiens même installés, récemment, ayant fait l'effort de s'imprégner, de la véritable essence de la ville et de ses habitants, sans se focaliser sur une clientèle électorale à flatter mais pas gagnée.

Pour ce premier challenge, Delbar : 01 - Doc Amrouni : 00.

Pour le maintien des mesures d'urgence, face à la crise sanitaire, les deux étant d'accord pour les conserver et les adapter, selon les évolutions, rien à rajouter.

Au sujet de l'abstention, ce n'est pas une nouveauté à Roubaix mais, aucun des deux intervenants n'a évoqué la question de l'indigence de l'offre politique ne permettant pas de remotiver et d'inspirer confiance, à un électorat désabusé, à force de promesses non-tenues. En général, c'est la prime au sortant, avec de plus en plus de listes au pied-levé ne s'intéressant, aux Roubaisiens, que tous les six ans. D'ailleurs, où était Doc Amrouni, depuis 2014, à l'exception des législatives de 2017, sans sa sempiternelle rengaine "Je soigne les gens à l'Alma depuis 15 ans" (Euh douze) ??? 

A force de clientélisme, surtout, avec le "système Vandie", il n'existe plus de véritable militantisme de terrain car même si je recommande d'aller voter, à leur guise, certains me disent : "Qu'est-ce que j'y gagne". La conscience politique se forge, jour après jour, année après année et, aucunement, en décidant de se présenter à une élection quelques semaines avant, en comptant sur sa bonne étoile et, bien évidemment, sur les engagements électoralistes sans lendemain, ce qui amplifiera l'abstention.

De bonne guerre, Karim Amrouni tacle, Guillaume Delbar, sur l'échec des conseils citoyens mais, toutefois, il convient de rappeler que les conseils de quartier, lorsqu'il était adjoint à la santé, de 2008 à 2014, furent aussi une terrible déconfiture et, rappelons que son colistier Serge Takenne présidait celui de Roubaix-Est mon secteur. Le "Conseil Jeunes", sous l'autorité de Nadia Belgacem (sa seconde colistière et adjointe sous la mandature 2008/2014), fut une véritable catastrophe avec une confusion des genres et des comportements indignes de cette institution sur lesquels je ne m'étendrai pas, mettant toutes ses dérives sur le compte de l'immaturité de la jeunesse et de l'absence d'accompagnement de l'élue susnommée. La démission collégiale fut un coup de bluff consommé qui n'a bluffé personne in fine et tout le monde rentra chez soi et le resta.

Quant aux conseillers citoyens, l'étant moi-même à Roubaix-Est, tout en boycottant mon conseil citoyen, car j'ai fait annuler, l'arrêté préfectoral y afférent, sans que le Préfet du Nord en refasse un nouveau en fonction de la décision du tribunal administratif de Lille, je rajouterai que si j'ai bien dénoncé le comportement autoritaire, de l'élue en charge de la démocratie participative nous ayant mis sous tutelle municipale, j'ai fustigé, également, l'infiltration de nombreux politicards ayant perturbé, dès le début, son fonctionnement.

D'ailleurs, même avec une adjointe moins "despotique", c'était voué d'avance à l'échec, car les conseillers voulaient tous y être sans savoir ce qu'il fallait faire et, bien évidemment, ce ne sont pas les "ateliers pâte à modeler", du cabinet de consulting parisien, qui auraient pu contribuer à inverser la tendance de ce déclin annoncé.

Hasard ou coïncidence, moult anciens membres du conseil-jeunes et conseillers citoyens sont, désormais, soit des colistiers, soit de fervents soutiens du Doc Amrouni (?).

La distanciation sociale était parfaitement respectée !!!

La distanciation sociale était parfaitement respectée !!!

Sur le dossier CAMAÏEU INTERNATIONAL, Guillaume Delbar était le plus pragmatique, en évoquant le cas de La Redoute, tandis que Karim Amrouni était démagogique, sans maîtriser l'affaire car cette société a été placée en redressement judiciaire, par jugement du tribunal de commerce du 19 mai 2020 et, par conséquent, le dirigeant légal devra proposer un plan de continuation solide, durant les période d'observation, avec recherche de repreneurs qui incombera, également, à l'administrateur et au mandataire judiciaires désignés (je ne publie pas, leurs noms, puisque sans intérêt pour mon article).

Attaquons le micro-crédit, à ne pas confondre avec le micro-crédit social pour les particuliers, la piste du Crédit Municipal de Roubaix soulevée, par Guillaume Delbar, est très appréciable nonobstant les objections amrounistes car, contrairement à ses assertions, l'Agence Nationale de Développement Economique ne fait pas de financement direct, aux créateurs d'entreprise, en se bornant à accompagner le porteur de projet et à l'aider à trouver, des financements, en utilisant ses réseaux (ce que faisait bien avant, au demeurant, la boutique de gestion BGE, Nord Actif, ...).

Eu égard à la situation particulière, à Roubaix, ayant 44,30% de sa population sous le seuil de pauvreté, la difficulté récurrente est de financer, les projets d'insertion par l'économie mais, rappelons que ni le Conseil Départemental du Nord ni le Conseil Régional des Hauts-de-France, n'ont cru devoir élaborer un véritable service public de l'insertion.

Le dispositif de financement existant est très insidieux car tout se fait en "marabout-bout de ficelle" car pour obtenir la NACRE (prêt à 0% sans garantie plafonné à 10000,00 €), il faut impérativement un prêt complémentaire au moins égal aux sommes demandées. Or, s'il existe, effectivement, des cautions publiques ou assimilées (Oséo via BPI France, ...), aucune ne le fait à 100% (car on ne prête qu'aux riches, dit-on), donc ne comptez pas trop sur les banques classiques. Ni sur l'ADIE qui se revendique solidaire mais avec des exigences antinomiques : apporter une caution physique à hauteur de de 50% du prêt (le reste étant garanti par une structure européenne), un taux d'intérêt de 7,45% (ce n'est pas un taux d'usure mais ça commence à y ressembler), reverser 5% du montant du prêt à son fonds de contribution solidaire (sur 10000,00 €, ça fait 500,00 €, soit le prix d'un ordinateur correct), une durée de remboursement de 6 à 36 mois, pour un montant maximal de 10000,00 €. Et dire que l'ADIE reçoit des subventions en qualité d'opérateur d'insertion (?).

Si un dispositif municipal était mis en place, avec le concours du Crédit Municipal, cela résoudrait beaucoup de problématiques, tout en demandant aux autres collectivités concernées de centraliser, l'insertion par l'économie, via un établissement public unique et soumis à des recours administratifs.

Karim Amrouni a proposé des bons d'achat à dépenser, dans les commerces locaux, qui est une mesure-gadget relevant d'un amateurisme exceptionnel. ce qui est une constante chez lui.

Quant à la Police Municipale, il serait temps d'ouvrir le Code de la Sécurité Intérieure pour se convaincre que celle-ci n'est pas une police d'apaisement mais l'une des trois composantes des forces de l'ordre avec la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale, avec des missions quasi-similaires hormis les opérations de maintien de l'ordre (lors des manifestations, ...) et les contrôles d'identité (remplacés par les relevés d'identité). La police municipale est sous le commandement du maire mais sous l'autorité du préfet donc du ministre de l'intérieur. Et, ce n'est pas une milice privée (dixit David Guilbert qui avait fourgué cette ineptie à Sauria Redjimi).

Quant aux nombres de caméras et leur positionnement, il faut habiter Roubaix, la nuit et le week-end, car les problèmes explosent à ce moment. Et, faut-il être aussi naïf pour penser qu'en pointant, ces caméras, sur les dealers, que ces derniers resteront inactifs ??? Soit ils détruiront l'appareil, soit ils se déplaceront.

J'aurais voulu développer, davantage mais, malheureusement, l'heure tourne et j'abrège en vous préconisant de voter pour qui vous voulez car, je décrypte, sans m'ingérer dans votre devoir de citoyen. Désolé, s'il y a des coquilles mais j'ai publié dans l'urgence.

Affaire à suivre...

Khader Moulfi

Pour "Sauvons Roubaix

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article