Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SAUVONS ROUBAIX

SAUVONS ROUBAIX

Blog de Khader Moulfi pour commenter et créer l'actualité tous azimuts, de manière caustique et décalée, de Roubaix et ses habitants (es), sans langue de bois et sans occulter les sujets qui fâchent. Diligenterie, Vandierie, Duboiserie, Roubaignots-Garous, béni-oui-oui, alimentaires, girouettes, ... Seront de la fête en attendant, 2020, date fatidique de l'hystérie politicarde de céans !!! Accessoirement, lanceur d'alerte (s) et procédurier d'intérêt général...

Un scoop est-il meilleur réchauffé ???

sccop2.JPG

La fin justifierait-elle, systématiquement, TOUS les moyens sans exception ???



Dans la perspective de corroborer, au plus fort, mon précédent article caustique, décalé (mais empli de vérité) et intitulé, de manière très pertinente et insolente : "Vannons-les : Ave Khader, Verum dixissem vobis... In posterum testis est" publié sur le blog apparenté "SAUVONS ROUBAIX" (lire en cliquant sur ce lien), la presse locale changerait-elle, soudainement, son fusil, d'épaule, à mon égard ???

 

C'est un véritable "secret de Polichinelle" que d'affirmer, en toute objectivité, sans la moindre exagération ni "paranoïa" (spéciale dédicace à GD), ma censure voire mon "boycott", depuis des lustres, par les journaux de céans, afin de me faire "disparaître", manifestement, de la vie publique roubaisienne, en dépit de mon engagement militant très actif et de très longue durée (?).

 

Cette "aberration" éthique amplifiée, par des politicards (es) de tout bord, de nombreux fonctionnaires étatiques et territoriaux, le tissu associatif proche du sérail, ... A contribué, de façon saugrenue et inique, à la "banaliser" et, pis encore, à la rendre "anecdotique", comme si cette "discrimination pour opinion", de facto, était légitime... Au point de la justifier.

 

Le "crime de lèse-majesté" pour lequel j'ai été "condamné à la mort citoyenne et sociale", sans aucun procès, résulte de mes fréquentes dénonciations, depuis les années 80, d'un système pernicieux, "made in Roubaix", que j'avais désigné, il y a fort longtemps, par le terme "baronnie locale" qui avait provoqué, aussitôt, un "front anti-Khader MOULFI" tous azimuts. 

 

Mariannepleure002.gifOr, désormais, presse et médias nationaux, locaux, ... S'intéressent, crescendo, à ces sujets très sensibles que je soulevais, d'ores et déjà, au cours de ces dernières décennies, tels que le clientélisme, le népotisme, le favoritisme (au sens pénal), l'affairisme, le paternalisme, le "maternalisme", le cumul des mandats et fonctions en nombre et en durée, les ramifications vénéneuses, les conflits d'intérêts, les dérives claniques, ... Permettant une captation oligarchique et pyramidale (incluant les gens les servant à "récompenser"), antirépublicaines, de tous les leviers de pouvoirs et autres (économiques, sociaux, culturels, ...)... Caractérisant, par conséquent, un retour des castes et des privilèges, que la Révolution Française (dont on célébrera, demain, le 224ème anniversaire), de 1789, était supposée avoir aboli à jamais.

 

Quant à Roubaix, le changement de formule des deux quotidiens, à la rédaction commune, Nord Eclair et La Voix du Nord, laissait supposer, au départ, la levée de mon "blacklistage", via la publication, dans leurs colonnes, de plusieurs de mes tweets, articles, commentaires, ... Mais, toutefois, ma remise in bonis fut de très courte durée car le voile s'est renforcé.

 

Les communiqués de "SAUVONS ROUBAIX" se perdent et lorsque j'interpelle, la rédaction et/ou les journalistes concernés, sur ces fréquentes "disparitions", étranges et mystérieuses, tout le monde allègue, avec embarras et une mauvaise foi toute particulière, ne pas les avoir reçus (?). L'obscurantisme serait-il revenu dans la ville la plus pauvre de France ???

 

Toutefois, certains de mes écrits occultés, par ces derniers, semblent, parfois, les "inspirer" (pour ne pas dire "plagier" comme le supputent de très nombreux fidèles internautes de ce blog). Par exemple, l'affaire CALL EXPERT Roubaix dévoilée, ici-même, de manière plutôt exhaustive, le 13 janvier 2013 (lire en cliquant sur ce lien), puis le 02 juin dernier (lire en cliquant sur ce lien), sans avoir suscité la moindre réaction tant du conseil municipal roubaisien que de la presse. Et, hier et aujourd'hui, respectivement, NE et VDN ont évoqué, ce dossier, prétendant avoir "investigué", pendant six mois, alors que mes articles relataient déjà quasiment tout. Pour preuve, mes billets avaient attiré l'attention, des syndicalistes de SUD interviewés mais, surtout, celles des salariés et licenciés, du site roubaignot comme des autres (à travers l'Hexagone), m'ayant remercié, massivement, d'avoir rendu "public" leur calvaire qui était sous une chape de plomb, aggravant  malaise et sentiment d'abandon. 

 

Certes et, comme le stipule l'adage : "Mieux vaut tard que jamais" et je suis ravi de constater que, derechef, j'avais lancé, en exclusivité, un sujet d'intérêt général que tout le monde voulait étouffer. Puisque ni la majorité municipale, sous l'égide de Pierre DUBOIS (maire de Roubaix) et de Nadia BELGACEM (vice-présidente de la Maison de l'Initiative et de l'emploi du Roubaisis mais, également, adjointe en charge de l'emploi, l'insertion et la formation professionnelle), ni l'opposition par le biais de Guillaume DELBAR (UMP) et Slimane TIR (EELV), n'ont cru devoir mettre à l'ordre du jour, auparavant, cette question incontournable.

 

Alors, espérons que cette "injustice" sera réparée lors du prochain conseil municipal...

 

Pour ce qui concerne la presse roubaisienne, souhaitons qu'elle s'empare, très prochainement, des autres dossiers qu'elle a mis, sine die, au placard (Maison des Associations de Roubaix, Fonds de Participation des Habitants de Roubaix, ...), car force est de constater que l'avenir finit par me donner, souvent, raison, C.Q.F.D. !!!

 

Affaire à suivre...

 

Khader MOULFI (cliquer pour me laisser un message personnel)

 

Pour "SAUVONS ROUBAIX"


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article