Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SAUVONS ROUBAIX

SAUVONS ROUBAIX

Blog de Khader Moulfi pour commenter et créer l'actualité tous azimuts, de manière caustique et décalée, de Roubaix et ses habitants (es), sans langue de bois et sans occulter les sujets qui fâchent. Diligenterie, Vandierie, Duboiserie, Roubaignots-Garous, béni-oui-oui, alimentaires, girouettes, ... Seront de la fête en attendant, 2020, date fatidique de l'hystérie politicarde de céans !!! Accessoirement, lanceur d'alerte (s) et procédurier d'intérêt général...

Les Dix Commandements pour les Municipales 2020 à Roubaix : Premier Commandement !!!

A Roubaix, il en faudrait davantage mais il faut rester dans les codes théologiques !!!

A Roubaix, il en faudrait davantage mais il faut rester dans les codes théologiques !!!

Je vous rassure, je n'ai pas été appelé, par une voix divine, afin de me confier, ses dix commandements gravés sur deux tablettes de pierre, en vue de guider les différents candidats, vers le droit chemin mais, toutefois, quelques recommandations ne seraient pas inutiles, à mon très humble avis, eu égard aux moult dérives galopantes constatées !!! 

Par conséquent le Premier Commandement pour les Municipales 2020 à Roubaix sera :

"Tu n'intrigueras point ni te présenteras à Roubaix si tu n'y es pas domicilié toute l'année ou, à défaut, tu seras nommé en qualité de pièce rapportée"

Quand bien même l'article L228 du Code Électoral permettrait-il, aux citoyens inscrits au rôle des contributions directes ou justifiant qu'ils devraient y être inscrits, au premier janvier de l'année de l'élection, d'être éligibles au conseil municipal de la commune concernée.

En bref, un quidam arriviste peut décider du sort, de Roubaix et de ses habitants, par le simple fait de louer, un garage ou un local, le 29 décembre, en le restituant le 02 janvier, puisqu'il sera théoriquement redevable d'une taxe au 1er janvier (lui valant inscription au rôle des contributions directes), ce qui lui octroiera la faculté d'être tête de liste ou colistier dans une ville qu'il n'habite pas. Idem, pour un commerçant y exerçant mais qui, dès la fermeture de son établissement, rentrera dans la localité où il a choisi de vivre.

C'est également, le cas, pour les Roubaisiens ayant décidé de vivre ailleurs et possédant, des biens immobiliers à Roubaix (incluant les marchands de sommeil) qu'ils louent ou pas.

Certes, ladite loi limite, en revanche, les non-résidents à titre principal, à 25% du conseil municipal, soit 13 conseillers sur les 53 mais, cependant, aucun contrôle sérieux n'est effectué a posteriori pour confirmer, ce plafond et, d'ailleurs nul n'avoue ne pas y résider .

Pourtant, l'article R121-11 du Code des Communes instaure, un ordre de préférence, pour le surplus et, de mémoire, je n'ai jamais vu de recalage, de non-résidents, lors de l'installation, d'un conseil municipal, dans la ville la plus pauvre de France (?).

Il est édifiant que l'on aille chercher, des externes, alors que Roubaix comptait, lors des Municipales 2014, 46953 électeurs inscrits, donc un énorme potentiel pour constituer des listes internes... Si d'aventure les pratiques politicardes de céans n'étaient pas aussi rédhibitoires pour les profanes, surtout, quand les roubaignots-garous, les girouettes, ... (bref tout le "The Politicard Horror Picture Show") sont dans tous leurs états.

La seconde partie de l'alinéa 2 de l'article L228, du Code Électoral, aurait dû être abrogée, depuis belle lurette, sauf dérogation exceptionnelle pour les territoires désertifiés mais, à l'évidence, les parlementaires ne l'ont pas fait, pour l'instant, car il fallait bien maintenir le parachutage, des membres de leur sérail, quand ces derniers étaient tricards chez eux !!!

L'exception qui confirme la règle étant, objectivement, André Diligent qui n'était plus Roubaisien (parti pour Villeneuve d'Ascq), en 1983, quand il est devenu maire de Roubaix mais, Roubaignot de naissance, il avait su nous démontrer, son attachement et sa connaissance, de la municipalité, même s'il n'est pas parvenu à la redresser lui-aussi.

Les textes susvisés sont légaux mais immoraux et il serait grand temps que le paysage politicard roubaisien (PPR) cesse, son double-langage, d'une part, en déclamant son fol "amour" de Roubaix et des Roubaisiens. Et, d'autre part, en recrutant, des pièces rapportées, pour les intégrer, dans une liste ou, si victoire, un cabinet. 

Posséder des biens, un commerce, ... Ou par l'utilisation d'artifices fiscaux pour être éligible, ne légitimant pas, moralement, ces tiers opportunistes n'habitant pas ou plus, par convenances personnelles, la Cité aux nombreux fléaux, car Roubaix n'est pas un butin.

En conséquence, j'invite toutes les têtes de liste faisant fi, de ce premier "commandement", pour les Municipales 2020 à Roubaix, d'avoir au moins l'honnêteté intellectuelle et le courage d'assumer, leur choix, en indiquant, sur tous leurs supports de propagande matérialisés et dématérialisés, le nom de tous leurs colistiers non-résidents à titre principal et en qualité de quoi ils figurent sur leur liste (location de garage via un bail précaire, ...).

L'électorat roubaisien a le droit de savoir si les individus en charge, de leur quotidien local commun, pendant six années, vivent réellement à Roubaix ou en dehors, ce qui est un argument significatif susceptible de peser sur le scrutin. 

Et, of course, j'irai zieuter, les documents déposés, à la préfecture du Nord, avec tous les gens de bonne volonté souhaitant m'y accompagner pour ce faire.

Affaire à suivre...

Khader Moulfi

Pour "Sauvons Roubaix"

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article