Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SAUVONS ROUBAIX

SAUVONS ROUBAIX

Blog de Khader Moulfi pour commenter et créer l'actualité tous azimuts, de manière caustique et décalée, de Roubaix et ses habitants (es), sans langue de bois et sans occulter les sujets qui fâchent. Diligenterie, Vandierie, Duboiserie, Roubaignots-Garous, béni-oui-oui, alimentaires, girouettes, ... Seront de la fête en attendant, 2020, date fatidique de l'hystérie politicarde de céans !!! Accessoirement, lanceur d'alerte (s) et procédurier d'intérêt général...

Damien Castelain n'est pas digne de continuer à représenter Roubaix et les communes de la Métropole Européenne de Lille !!!

Ravi de prendre acte que Guillaume Delbar, maire de Roubaix, ait pris une position sans équivoque sur le sujet (je mettrai sa lettre ouverte ci-dessous) !!!

Ravi de prendre acte que Guillaume Delbar, maire de Roubaix, ait pris une position sans équivoque sur le sujet (je mettrai sa lettre ouverte ci-dessous) !!!

Ce jeudi 09 juillet aura lieu l'élection de l'exécutif, de la Métropole Européenne de Lille, déterminant pour le déroulement efficient et complet de la politique municipale, de Roubaix, puisque la quasi-totalité des compétences communales les plus importantes, lui a été affectée et, par voie de conséquence, tous les budgets y afférents.

Avant les municipales de 2014, c'était le conseil municipal qui désignait, les conseillers communautaires, selon les fameux petits-arrangements entre amis (mais également ennemis, comme nous avons pu le constater tout au long de la campagne grand-guignolesque et sans précédent de 2020) mais, en dépit de leur élection sur liste, l'hégémonie de la MEL, sur la vie quotidienne des Roubaisiens, est toujours occultée ainsi que  son fonctionnement et, surtout, les intentions des candidats décrochant un mandat. 

En l'espèce, nul ne sait où siégeront les conseillers roubaisiens et quel président ils soutiendront, puisque la question n'est jamais abordée dans les propagandes (?).

En 2014, Roubaix et Tourcoing étaient repassées, à droite, ce qui avait rebattu les cartes et contraint, Martine Aubry (Titine from Rijsel et pour quelques 227 voix de plus... Et, en même temps, ça me permet de rendre hommage au très grand maestro : Ennio Morricone), de sortir son plan B, Damien Castelain, son ex-vice-président, afin de demeurer, dans l'exécutif de la MEL, tout en forçant à une union sacrée, d'une certaine manière, à l'instar du compromis ayant fait, de l'écologiste Marie-Christine Blandin, de 1992 à 1998, la présidente du Conseil Régional du Nord Pas-de-Calais, alors qu'elle ne détenait aucune majorité.

Force est de constater que l'édile roubaisien en est revenu de cette "majorité fricadelle" (petit clin d’œil à Pascale Ramat), au sein de la Métropole n'ayant rien apporté de très significatif à notre commune et à ses habitants, entre 2014 et 2020, nonobstant sa vice-présidence très relative, puisque tout y verrouillé et que les clés sont entre le mains de Martine Aubry et, par nécessité pour elle, de Damien Castelain, car elle n'était pas et ne sera pas, au demeurant, en mesure d'obtenir la présidence avec son seul groupe !!! 

Interdépendant le duo, Aubry/Castelain, s'accommode plutôt bien de cette situation...

Lettre ouverte de Guillaume Delbar, aux élus communautaires siégeant à la MEL, dont je partage les positions, tout en allant encore plus loin dans la critique objective de Damien Castelain !!!
Lettre ouverte de Guillaume Delbar, aux élus communautaires siégeant à la MEL, dont je partage les positions, tout en allant encore plus loin dans la critique objective de Damien Castelain !!!

Lettre ouverte de Guillaume Delbar, aux élus communautaires siégeant à la MEL, dont je partage les positions, tout en allant encore plus loin dans la critique objective de Damien Castelain !!!

C'est la raison pour laquelle je suis très satisfait d'avoir pu contribuer, en complément du concours de la presse et des médias locaux et nationaux, à l'ouverture de cet incontournable débat d'intérêt général, sur la Métropole Européenne de Lille, via mon précédent article "Aucune voix de Roubaix ne doit aller..." (Cf. Lien ci-dessous).

Monsieur Castelain, Madame Aubry et consorts ne pourraient l'écarter, quitte à repousser de quelques jours l'élection de l'exécutif et, éventuellement, leur départ en vacances, sous peine d'un terrible mépris antidémocratique à l'égard de l'électorat métropolitain.

Doc Karim Amrouni et les deux autres élus métropolitains de sa liste "Roubaix en Commun", respectivement, Nadia Belgacem et Mehdi Chalah, sont aux abonnés absents, pour le moment, pour éviter de donner une position conforme à leur propagande électorale (sur la probité, l'exemplarité, ...), en espérant que ce ne soit pas la contrepartie du soutien intéressé et stratégique, bien évidemment, de Dame Aubry (Lire en cliquant) ???

Mais, revenons à nos moutons (de Panurge), en faisant une synthèse des motifs avérés qui doit dissuader, les élus communautaires de tous les bords (même les sans-étiquettes), de ne pas choisir le Sieur Castelain à sa propre succession qu'il ne mérite pas.

En premier lieu, Damien Castelain, maire de  Péronne-en-Mélantois (bourgade de 908 habitants), tire sa domination métropolitaine illégitime, car il a su fédérer, la plupart des petites communes, en devenant un très habile lobbyiste et, par définition, en créant un clientélisme au profit de ces dernières et, à l'évidence, aux dépens des villes plus grandes (surtout celles ne le soutenant pas), très loin de la vocation légale de la Métropole Européenne de Lille excluant toutes les "tyrannies" : de la majorité comme des minorités.

Le fonctionnement contestable de la MEL étant plus favorable, aux petites communes, celui-ci a été renforcé, depuis 2014 (au sein de Lille Métropole Communauté Urbaine, puis à compter de 2015, avec la Métropole Européenne de Lille), avec l'appui de circonstance de Martine Aubry sans laquelle Damien Castelain peinerait à obtenir une majorité.

Au moins, à la décharge de l'Union Européenne, je reconnais, en bon supporteur du "Frexit" que je suis, que pour faire adopter quoi que ce soit, il faut l'unanimité des Etats-membres.

En second lieu, toutes les casseroles de Mister Castelain sont liées, directement, à son mandat de conseiller communautaire, depuis LMCU, puis à ses fonctions dans l'exécutif.

Pour mémoire, il aurait reçu en "cadeaux", essentiellement, du Groupe Eiffage (ayant obtenu, entre autres, le marché très controversé du Grand Stade de Lille nommé "Stade Pierre Mauroy", excusez du peu, un billet pour un match de l'Euro de Football 2008 (très certainement avec les frais de déplacement et de séjour), un trip en Hongrie pour le Grand Prix de Formule 1 de Budapest 2009 (avec la prise en charge des frais) et une terrasse à son domicile de 300 m2 en "pierre bleue" (estimation selon le prix moyen car ça ne devait pas être, gageons-le, de l'imitation ou de la pierre asiatique plus abordable : 36000,00 €).

Par ailleurs, la justice s'intéresse, aussi, au susnommé, pour de présumés détournements de fonds publics quant à des frais de représentation et protocolaires très douteux (séjours dans des hôtels de luxe à Paris, parfums, vêtements, ...) supportés par la MEL.

Ces affaires devraient lui valoir deux procès correctionnels sous peu...

Si nos blocs de constitutionnalité et de conventionnalité garantissent, effectivement, la présomption d'innocence, cela ne doit pas entraver, en revanche, le débat d'intérêt général nécessaire à la bonne santé de toute société démocratique, s'agissant d'une personnalité politique dans le cadre d'affaires ayant eu un retentissement national.

En l'occurrence et, à tous les quidams tentant de se retrancher derrière la présomption d'innocence, je leur rappelle que ce principe fondamental est défini de la sorte : "La présomption d’innocence signifie qu’un individu, même suspecté de la commission d’une infraction, ne peut être considéré comme coupable avant d’en avoir été définitivement jugé tel par un tribunal." (Cf. Article 9-1 du Code Civil

En bref, il est interdit d'alléguer, avant tout jugement pénal devenu définitif, que Monsieur Castelain serait coupable des infractions pour lesquelles il a été poursuivi mais, néanmoins, rien ne prohibe de les évoquer, dans un débat public d'intérêt général (polémique électorale), sans porter atteinte au respect à son droit à la présomption d'innocence. 

De manière plus générale, une personne mise en cause, pour escroquerie, ne pourra pas être taxée "d'escroc", tant que la justice ne l'a pas condamnée, définitivement, après épuisement de toutes les voies légales de recours (chambre de l'instruction et/ou chambre criminelle durant l'instruction. Cour d'Appel et/ou Cour de Cassation après le procès s'il fallait contester la décision du tribunal correctionnel compétent pour ce type de délit).

Par contre et, surtout, si d'aventure ce fait divers concerne, un politique dans le cadre de son mandat électif et/ou de sa fonction, tout le monde a la faculté de le relater, au nom du droit à l'information, en respectant le droit à la présomption d'innocence de l'intéressé.

Les déboires judiciaires de Damien Castelain résultant de la persévérance à saluer, d'Eric Darques (lanceur d'alertes, j'écris au pluriel "alertes" car il en a lancé plus d'une et cofondateur de l'association de lutte contre la corruption et autres "Anticor", que je re-salue ayant eu l'occasion de le faire, hier, lors de nos rencontres récurrentes dans un lieu particulier où nous sommes devenus de "quasi-sociétaires", private joke !!!) seront du ressort, du juge et de lui-seul, en cas de renvoi devant le tribunal des deux affaires pour le déclarer coupable ou le relaxer mais, cependant, ces sordides événements n'ont pas à être écartés, du débat démocratique, pour élire le prochain président de la MEL.

D'une part, la métropole lilloise ne doit pas devenir, désormais, la risée de tous, au gré des mésaventures judiciaires du président-sortant, ce qui nous rappellerait, inévitablement, les très notoires feuilletons-fleuve tragi-comiques des Balkany & Co.

Et, d'autre part, comment serait-il envisageable de bien diriger, la MEL, avec deux procès correctionnels potentiels qui viendraient entraver une gestion sereine et optimale de cet établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI) ???

 

Il faudrait que pour la remise des prix éthiques et des casseroles, cuvée 2020, qu'Anticor s'intéresse à la MEL !!!

Il faudrait que pour la remise des prix éthiques et des casseroles, cuvée 2020, qu'Anticor s'intéresse à la MEL !!!

En troisième lieu, Damien Castelain vient de se faire épingler, très récemment, par la Chambre Régionale des Comptes, pour ce qui concerne le nouveau siège de la MEL réputé trop cher, trop petit, ... (voir mon article précédent), démontrant un manque de rigueur comptable et la totale opacité dans sa gestion des deniers publics métropolitains (incluant ceux de Roubaix eu égard au transfert de nombreuses compétences de la commune).

En dernier lieu, le maire de Péronne-en-Mélantois, en charge de ses 908 concitoyens, dans un secteur plutôt préservé, a-t-il les compétences et la connaissance du terrain nécessaires, pour être un président métropolitain à la hauteur, capable d'avoir un bon cap et d'excellents projets, tout particulièrement, pour les grandes villes sinistrées qui représentent une très large majorité des un million et cent mille nordistes de la MEL ???

Son bilan catastrophique 2014/2020 vient prouver au plus fort que non... 

Face à la crise républicaine tous azimuts (abstention, communautarisme, mini-révoltes, ...), il est temps que les princes du landerneau politicard (barons locaux, ça marche itou) qui, trop souvent, nous gouvernent si mal, cessent leur double-langage teinté de cynisme (Le fameux monde d'après qui paraît être pire que le précédent qui était le nouveau monde, au sens jupitérien du terme, donc l'an zéro après la fin de l'ancien monde que l'on commencerait presque à regretter depuis mai 2017. La moralisation et la transparence de la vie politique, sacrée arnaque in fine, etc.), en prenant leur responsabilité et en respectant, leurs électeurs (ne se bousculant pas au portillon), par exemple, en mettant un terme à la mascarade Aubry/Castelain et à ce véritable hold-up à l'encontre de la MEL.

En qualité de citoyen apolitique mais très engagé, je suis indigné, par cette parodie de démocratie, permettant à un lobbyiste décrié et par défaut, supporté par une opportuniste en disgrâce (soucieuse de garder la main dans l'exécutif), de s'accaparer la métropole lilloise, par de très nauséeuses vieilles recettes politicardes à honnir et, en conséquence, j'exhorte Gérald Darmanin (maire de Tourcoing), Dominique Baert (maire de Wattrelos), Francis Vercamer (maire de Hem) et tous les autres maires concernés de bonne volonté, à soutenir l'action, de Guillaume Delbar, dans la perspective de faire cesser ce cirque nuisant aux habitants des communes, parties intégrantes de la Communauté Européenne de Lille.

Mieux vaut être honorable dans l'opposition que détestable dans un exécutif-placebo !!!

En cas d'élection qui ne serait pas à l'honneur, des politiques impliqués, "Sauvons Roubaix" deviendra "l'épée de Damoclès" citoyenne, de l'exécutif de la MEL, sans préjudicier d'un éventuel recours, devant le tribunal administratif de Lille, contre le scrutin à venir.

Affaire à suivre...

Khader Moulfi

Pour "Sauvons Roubaix"

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article